19/10/2016

PSDRF : Quèsaco

 

Depuis 2008, un Protocole de suivi dendrométrique des réserves forestières (PSDRF) a été mis en place sur le territoire de la Réserve naturelle nationale de la Haute Chaîne du Jura en partenariat avec l’ONF (l’Office national des forêts). Les relevés ont été réalisés entre juin et août 2015  sur les 279 placettes réparties sur l’ensemble du territoire.

Ces nouvelles connaissances permettent de répondre à de nombreuses questions sur la dynamique forestière.

img_2666Ainsi, ce suivi PSDRF consiste à mesurer le diamètre des arbres, mais aussi d’autres caractéristiques comme l’état, le volume, l’épaisseur d’écorce, la hauteur… Les relevés effectués permettent de mieux connaître :

  • l’accroissement (gain de diamètre par espèce et par milieu) ;
  • la régénération (densité de jeunes arbres selon les espèces et projection du peuplement forestier dans les 50 prochaines années) ;
  • la composition (mélange d’essences) ;
  • la structure (organisation spatiale des arbres d’un peuplement forestier) ;
  • l’abroutissement (consommation de jeunes arbres par la faune sauvage) ;
  • le volume de bois mort au sol et debout (mort naturelle ou coupe des arbres avant qu’ils ne soient en état de dépérissement) ;
  • les micro-habitats (richesse des écosystèmes forestiers émanant des singularités des arbres) ;
  • la phytosociologie (alliance des plantes trouvées dans la zone étudiée) ;
  • la pédologie (étude qualificative du sol, relevés de profondeur, texture, structure du sol) ;
  • la présence de fourmilières et de tétraonidés, comme la Gélinotte des bois et le Grand Tétras (pour déterminer l’état de conservation de la forêt).

À l’échelle nationale, Réserves Naturelles de France, accompagne tous les gestionnaires dans ce suivi afin de construire un réseau de forêts sentinelles.

Pour en savoir plus sur le PSDRF vous pouvez consulter les documents ci-après :